Nos Cépages

FEUILLE DE MERLOT

Ce cépage constitue la majorité de notre vignoble.

il doit son succès à un ensemble de qualités étonnantes :

  • Précocité : c’est un avantage pour la maturité lors des années à automne pluvieux.
  • Production régulière,
  • Facilité de culture : il supporte des sols variés
  • Relative résistance aux maladies du bois.
  • Facilité de vinification : peu sensible à l’oxydation, aptitude à l’élevage en cuve ou en barrique.
  • Facilité d’adaptation : il donne de bons vins partout où il est planté.
  • Il a des arômes bien caractérisés qui le font  reconnaître .
  • Même s’il se conserve bien, il doit être bu rapidement.
  • Il permet de produire des vins  fruités, fins et colorés ou des vins de garde amples,
  • Il peut être utilisé seul pour produire un vin de cépage ou en assemblage avec du cabernet-sauvignon  et du petit verdot.

Il est sensible aux gelées printanières (précocité de débourrement) comme c’est le cas cette année.

Il est sensible aux maladies de la vigne (mildiou black rott etc..). Mais  moins aux  maladies du bois (escaeutypiose, excoriose, « E.E.E. » flavescence dorée) que le cabernet.

Notre noble petit verdot :

Présence assez importante sur notre vignoble,  le petit verdot que nous avons sont des pieds de vigne presque centenaires.

Cépage typiquement médocain, jadis abandonné pour sa complexité d’entretien, au coût élevé.

Il a une maturité tardive, il donne  des petites grappes et petites baies arrondies. Peu sensible à la maladie, (oïdium)

De maturité tardive, il ne donne le meilleur que bien mûr.

Son vin est alors très puissant, riche, coloré et tannique. Avec un degré alcoolique souvent élevé, une acidité élevée, c’est un vin de longue garde, qui apporte de la complexité et de la charpente aux assemblages.

Parmi ses arômes la violette, la framboise  sont intéressantes. Sa culture avec le réchauffement climatique en est facilité.

Il permet aussi d’ être vinifier en mono cépage, d’ou notre cuvée « PRESTIGE » pour notre part, nous ne pouvons pas faire de bon vin sans notre petit verdot.

LE CABERNET SAUVIGNON

LE CABERNET SAUVIGNON :

Réputé pour son apport fort en fruit, le cabernet sauvignon,  à la pellicule des raisins épaisse, résiste plutôt bien à la pourriture grise, raison de sa bonne adaptation au climat océanique.

En revanche, il craint beaucoup l’oïdium et les maladies du bois. (eutypiose, esca, excoriose) Ce défaut,  les symptômes de maladies du bois est une des raisons pour laquelle nos cabernet sauvignon, ne vivent pas vieux.

Le cabernet sauvignon est un cépage qui possède un taux très élevé de polyphénols, parmi lesquels des tannins. Ces derniers ont un effet protecteur du vin contre l’oxydation et nécessitent un apport d’oxygène pour vieillir. (polymérisation des tannins et des anthocyanes grâce à l’oxygène) Pour cette raison, que nous  travaillons l’aération du moût en fermentation.

C’est un cépage très populaire dans le médoc, il constitue la composition principale de notre rosé.

Le Cabernet Sauvignon survit au froid de l’hiver, il débourre tard et échappe souvent aux gelées printanières , son rendement est relativement faible si l’on a bien su choisir clones et porte greffes. Sa peau épaisse résiste à la pluie. L’expérience montre qu’ il est bon de tempérer son austérité par un peu de Merlot, de Cabernet Francs, et chez nous de petit verdot.